Chauffage au bois une alternative économique

Se chauffer remonte à la découverte du feu par l’homme. Le chauffage au bois revient à la mode par la force économique.

Le temps des immenses stocks de bûches le long des maisons, des poussières et débris encombrant la maison, du brûlant devant et froid dans le dos, du chaud le soir au coin du feu et de la grande fraîcheur lors du réveil matinal est révolu. Le bois de nos forêt est une matière à entretenir. Nous connaissons tous les conséquences de la déforestation. Désormais, chaque arbre coupé doit être replanté.

Les belles cheminées équipées d’un foyer fermé avec insert ont déjà permis d’économiser des stères entiers par hiver, dans chaque foyer. Les industriels innovent dans des produits de moindre consommation.

Le chauffage au bois évolue, trois modèles sont présentés :

1 – Le poêle à bois :

Le poêle à bois est un type de chauffage au bois assez sympa

Le poêle à bois est un type de chauffage au bois assez sympa

Nouveau,  mieux isolé, moins énergivore que les poêles à bois classiques, esthétiques, se nourrit de bûches de 50 cm et diminue d’un tiers la consommation. Une place assez importante est nécessaire pour stocker  la livraison du combustibles au sec, moyen de chauffage au bois  plus difficile en ville, avec un ramonage bisannuel conseillé. Les aides de l’état stimulent les ventes de ces poêles, après constitution d’un dossier auprès de l’agence nationale pour l’aide à l’habitat. Cette subvention est d’un montant de 22%, sur le matériel, hors TVA. Quelques heures suffisent à son installation, qui requière les compétences d’un technicien pour, la pose, les réglages, l’évacuation des fumées, l’apport d’air frais pour un bon tirage du feu. Il nécessite une manipulation du bois, un entretien régulier intérieur au foyer, les cendres à évacuer chaque jour. Une prise électrique est indispensable à proximité pour alimenter le ventilateur. La chaleur Ainsi l’acquéreur profite de la garantie installateur pendant 1 an,  la garantie du poêle est de 2 ans en moyenne, suivant les fabricants. Un bon bricoleur peut opter pour le choix, moins onéreux, de monter lui-même son installation, il garde seulement la garantie fabricant.

2 – Le poêle à pellet

Le poêle à pellet, est un chauffage assez agréable

Le poêle à pellet, est un chauffage assez agréable

Le poêle à pellet rivalise avec son compère en écologie. Excellent chauffage au bois, il utilise la  sciure de bois dégagée en scierie, jusqu’ici rejetée ou transformé en bois aggloméré ; la sciure compactée se présente sous forme de granulés. Une source inépuisable, naturelle, vendue en sac de 15 kg. Facile d’utilisation, si la maison possède un grenier, les granulés y seront livrés, grâce à une vis sans fin, l’alimentation du feu sera automatique. Le poêle est également pourvu d’une programmation et d’un thermostat à régler en fonction des besoins, d’un ventilateur, le tout a besoin d’électricité. Il consomme peu en prenant peu de place, sur une base carrée de 50 centimètres, sa hauteur varie en fonction de sa puissance, souvent 1, 20 mètres. Le coût matériel et installation  du matériel adapté au volume à chauffer atteint 4500 euros et plus. Des aides gouvernementales favorisent cette acquisition à hauteur jusqu’à 36% si l’acheteur remet un ancien moyen de chauffage obsolète. Comme le poêle précédent, celui-ci se trouve dans les grandes surfaces de bricolage, la personne qui souhaite le placer seule, prend les risques de son travail.

3- Le poêle à masse chauffante, plus volumineux, est de tous le moins gourmant des moyens de chauffage au bois. Dix morceaux de bois montent la masse du poêle à pression très chaude. La chaleur accumulée rayonne pendant de longues heures. Une présence est nécessaire pour l’allumage. Le remboursement par l’état  est identique aux précédents chauffages au bois. Ce poêle demande à faire appel à un installateur compétent, spécialisée dans le choix des matériaux capteurs d’énergie placés à l’intérieur de la masse. Il est indépendant et autonome dons pas consommateur d’électricité. L’entretien est identique aux autres modèles. Ce chauffage est moins répandu, peu connu, la place occupée prend une belle partie de l’habitation, il doit être située en son centre pour un bon rayonnement. Cependant il est le moins gourmand des poêles à bois.

Chaudière bois devis

Comment les maintenir en bon état ?

- Par le particulier :

Tous ces chauffages au bois demandent un entretien minimum : aspiration des cendres et nettoyage de la vitre quotidiennement. Une fois par mois, dégager le cendrier, ouvrir plus largement le poêle pour retirer un maximum de la cendre réduite en poussière. La chaleur pulsée à l’aide d’un ventilateur s’infiltre dans toutes les parties du système.

- Par un professionnel :

Le ramonage annule est obligatoire par les assurances en cas, de problème incendie, deux ramonages de sécurité préconisés par les installateurs s’expliquent par le diamètre réduit des tuyaux. Comme tout mode de chauffage, d’une panne de courant résulte une panne de chaleur !

Nous vous conseillons de faire plusieurs devis pour le ramonage de votre conduit de cheminé car entre deux professionnel les prix peuvent aller du simple au triple : Faire devis ramonage gratuitement. Ainsi vous pourrez faire des économies non négligeables.

Quels effets sur la nature ?

Les poêles à bois, au choix de chacun, offre une belle alternative aux systèmes onéreux de l’électricité et drivés du pétrole. Hors des déchets nucléaires, hors des atteintes de l’environnement par les  produits pétroliers, le chauffage au bois entretient les forêts et la planète.

Chaudière bois devis

Therme importants ayant permis d'accéder à l'article:

  • poële à pellet
  • poil a pellet
  • poil a bois
  • feu a bois
  • feu a pellet
  • poele à granulés
  • poil a granulés
  • chauffage economique
  • poele a granule sans conduit
  • feu au pellet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>